EN BREF

L'agenda 

...........................

Ouverture exceptionnelle 
du 10 au 24 septembre
Du lundi au vendredi de 10h à 12h
et de 13h à 18h
et les samedis (jusqu’au 22 octobre) de 14h à 18h

05 45 38 61 61/62
à partir du 24 août 10h
...............................

Le Théâtre recrute

EN BREF

Les artistes complices

La scène nationale d’Angoulême accompagne sur plusieurs saisons des artistes du territoire ou de renommée internationale, qui créent pour l’enfance, la jeunesse et pour le tout public. Dans un dialogue et une complicité sans cesse renouvelée, artistes, équipe, public et partenaires cheminent, inventent et créent spectacles ou projets singuliers.

Amine Adjina & Émilie Prévosteau

Cie du Double
Metteur.se en scène, comédien.ne et auteur

Sortis de l’ERAC (Ecole régionale des acteurs de Cannes) en 2011, Amine Adjina (auteur, comédien, metteur en scène) et Émilie Prévosteau (comédienne, metteuse en scène) fondent la compagnie du Double en 2012. Ils alternent depuis créations tout public et créations jeune public (dont Projet Newman et Histoire(s) de France), en questionnant avec humour et décalage la diversité, la différence, l’intégration… Ils créeront en avril 2023 à la Comédie française, Théorème / Je me sens un cœur à aimer toute la terre. Ils poursuivent par ailleurs tous les deux leur carrière de comédien avec d’autres metteurs en scène.
Au Théâtre d’Angoulême, le binôme présentera en janvier 2023, Nos jardins ; Amine Adjina sera quant à lui sur la scène du Studio Bagouet en mai dans La diversité est-elle une variable d’ajustement pour lequel il est coauteur, co-metteur en scène et comédien aux côtés de Métie Navajo et Gustave Akakpo. Ils accompagneront également plusieurs actions en direction des publics (stage, Club programmation).

Marion Conejero

Cie Les Chiens Andalous
Metteuse en scène

Avec la volonté farouche d’inscrire, au cœur de son projet, la jeunesse en tant qu’acteur fondamental des enjeux culturels, éducatifs et environnementaux, Marion Conejero fonde en 2015, en Charente, sa compagnie Les Chiens Andalous avec laquelle elle crée une adaptation de Roméo et Juliette de William Shakespeare. Elle intègre en 2017 le dispositif « Jeunes Pousses » de La Maison Maria Casarès à Alloue avec son deuxième projet : L’Éveil du printemps de Frank Wedekind.
Après la création de Else(s) en 2021 et l’aboutissement du projet participatif Femme(s), Marion Conejero entamera, avec le Théâtre d’Angoulême sur les deux prochaines saisons, un nouveau projet incluant différents publics sur le territoire charentais. Intitulé Bande à part, il sera en lien avec sa future création, La Vague.

Marie Levavasseur

Cie Tourneboulé
Metteuse en scène & autrice

Metteuse en scène et autrice, Marie Levavasseur développe ses projets au sein de la compagnie Tourneboulé, créée dans les Hauts-de-France en 2001 et codirigée avec Gaëlle Moquay. Ses spectacles mêlent le jeu d’acteurs, les écritures contemporaines et offrent une place importante aux arts visuels et au théâtre d’objets, créateurs de ce qu’elle nomme des « décalages poétiques ». À partir de ces écritures multiples, elle imagine des spectacles qui s’inventent au plateau en impliquant souvent dans le processus créatif des enfants ou adolescents. Elle creuse, au fil de ses œuvres, le sillon de notre rapport intime au monde, sans en ignorer la noirceur, mais pour mettre en lumière sa beauté et sa poésie.
Après plusieurs résidences de création au Théâtre d’Angoulême, vous pourrez découvrir en janvier 2023 L’Affolement des biches, son nouveau spectacle destiné pour la première fois aux adultes. Elle mènera également différentes actions en direction des publics (stages, impromptus, rencontres diverses…).

David Sire

Cie Sélénote
Auteur-compositeur-interprète

Auteur-compositeur-interprète angoumoisin, David Sire dessine depuis des années une trajectoire singulière, poétique et sensible, généreuse et artisanale. Il compte aujourd’hui sept albums à son actif, dont deux pour la jeunesse et trois récompensés par un coup de cœur de l’Académie Charles-Cros. En 2012, renouant avec son passé de philosophe et chercheur, il invente la « bidulosophie » et les « cercles Bidule », pour aller à la rencontre « des gens ». Les « cercles Bidule » se déploient chaque année au gré des rencontres et des intuitions (communauté Emmaüs, maisons de retraite, lycées professionnels, foyer d’hébergement, appartement ou feu de camp…). S’échappant pour la première fois de la chanson, David est allé buissonner du côté des arts du récit avec Bégayer l’obscur, créé en 2021 au Théâtre. Tandis qu’il nous concocte tranquillement de nouveaux projets, il interviendra tout au long de la saison dans les établissements scolaires et nous l’accueillerons également pour une « Conférence bifurquée » en décembre.